RSS

Result of competition for ED’s doctoral contracts

Welcome on the news page of the Doctoral School ED564 : «Physique en Île-de-France»

logo-psl logo-su logo-upcite logo-upsaclay

Training

  • Summer school ’Phase-field models for the evolution 
    of complex systems’
    2022-09-05
    Deadline Thursday, June 30 2022 at Midnight

    The summer school ’Phase-field models for the evolution of complex systems’ is goint to tak place in Payresq (southern France) from sept 5 to 16, 2022. The phase-field method is a compact and elegant tool for the numerical modelling of problems that involve moving boundaries. In recent years, it has been applied to a large variety of subjects, including microstructure evolution in materials (solidification, precipitation, grain growth), multi-phase flows (fingering, droplet coalescence), fracture, soft matter and biophysics (membrane dynamics, vesicles). The key idea of this method is to represent the moving surfaces by an auxiliary field, the phase field, which exhibits a steep but smooth (diffuse) interface. The evolution of this field is governed by equations that can be obtained from the fundamental principles of out-of-equilibrium thermodynamics. This school is mainly intended for PhD students, postdocs and young researchers. For details and application, see: https://pmc.polytechnique.fr/~mp/PFschool2022.html

  • Diagrammatic Monte Carlo for strongly correlated fermions
    2022-07-04

    Lectures on diagrammatic Monte Carlo for strongly correlated fermions

Upcoming thesis defenses

  • 2022-07-06 : Benjamin Apffel (IL)
    Du contrôle spatio-temporel d’ondes de surface à la stabilisation dynamique d’interfaces

    At : amphithéâtre de l’IPGG au 6 rue Jean Calvin 75005 Paris , on 14:30

  • 2022-07-07 : Vincent Verbavatz (IPHT)
    Modélisation des systèmes urbains

    At : Institut des système complexes, 113 rue Nationale, 1er étage, Salle 1 , on 14:00

    Les villes étonnent, surprennent et intéressent une communauté scientifique large et ancienne d’économistes, de sociologues, de géographes et d’historiens dans laquelle les physiciens et les mathématiciens trouvent aussi leur place. Les villes étonnent d’abord parce qu’elles existent, ce qui n’a rien d’évident et traduit le fait, essentiel,d’un intérêt des individus à se regrouper. Les villes surprennent ensuite parce qu’elles se ressemblent à travers le monde malgré la multiplicité des individualités qui les sous-tendent. Les villes intéressent enfin parce qu’elles se développent au point d’être devenues majoritaires sur Terre et que leur bonne compréhension est devenue un enjeu global.La curiosité du phénomène urbain et les similitudes empiriques entre les villes du monde invitent à y rechercher des causes communes : c’est là le fondement d’une science des villes dont notre thèse procède. Ce travail, quantitatif, est unique dans sa méthode, issue de la physique statistique,mais triple dans son objet. Il s’intéresse en effet à la démographie urbaine, variable-mère des systèmes urbains, dont il étudie autant la répartition statique que l’évolution dynamique, proposant une nouvelle loi de la croissance urbaine ; aux dynamiques sociales dans les villes, caractéristiques des interactions économiques entre les individus et des dynamiques de ségrégation ou de gentrification que nous cherchons à quantifier ; aux transports urbains enfin, matrices d’existence des villes, dont la dualité entre transports particuliers et transports en commun a des conséquences environnementales et économiques non triviales dont nous proposons de dégager la bonne compréhension.

  • 2022-07-08 : Natanael Spisak (LPENS)
    Statistical inference of evolutionary paths

    At : Salle conf IV Département de physique de l’ENS 24 rue Lhomond 75005 , on 15:00

  • 2022-07-13 : Baptiste Bienvenu (SRMP)
    Modélisation atomique de la plasticité du chrome et des autres métaux de transition cubiques centrés

    At : INSTN, CEA Saclay, Amphithéâtre Jules Horowitz , on 14:00

    L’objet de cette thèse est d’étudier la plasticité du chrome, envisagé comme revêtement des gaines combustibles en zirconium, et qui dans ces conditions doit être capable de se déformer sans se fracturer. Le chrome est l’un des sept métaux de transition purs à structure cubique centrée, et l’unique d’entre eux ayant une structure proche de l’antiferromagnétisme en-dessous de l’ambiante. A l’échelle atomique, la plasticité de ces métaux s’opère principalement par le mouvement des dislocations vis de vecteur de Burgers ½<111>, subissant une friction importante avec le cristal. Or, la plasticité du chrome pose encore question, et en le comparant aux autres métaux cubiques centrés, nous avons pu conclure sur ses similitudes et différences. A l’aide de calculs ab initio, les propriétés des dislocations vis ½<111> ont été étudiées dans le chrome, montrant que la seule conséquence du magnétisme est la génération de fautes magnétiques lorsque les dislocations cisaillent le cristal, les contraignant à se déplacer en traînant une faute. Celles-ci disparaissant cependant à une température proche de l’ambiante, laissant les dislocations libres de se déplacer. Le magnétisme n’a donc un impact sur la plasticité du chrome qu’à très basse température. Nous avons ensuite développé une loi d’écoulement plastique donnant la limite d’élasticité en fonction du chargement mécanique et de la température. Par le biais d’une étude systématique sur l’ensemble des métaux cubiques centrés, les prédictions du modèle ont pu à la fois être comparées à l’expérience ainsi qu’entre métaux. Cette approche s’est ensuite étendue à l’étude d’un nouveau mécanisme expliquant le glissement anomal, observé expérimentalement et reproduit par nos simulations atomiques. Nous nous sommes enfin intéressés aux propriétés des dislocations <100>, d’énergie proche de ½<111> et observées dans l’ensemble de ces métaux, afin d’expliquer dans quelles conditions celles-ci pourraient participer à la plasticité.

  • 2022-07-30 : Cédric Gerbelot-Barrillon (LPENS)
    Apprentissage statistique des modèles surparamétrés : une approche par la physique statistique

    At : Salle Conf. IV 24 rue Lhomond, Ecole Normale supérieure, 75005, Paris , on 16:00

  • 2022-09-21 : Victor Chardès (LPENS)
    Inférence et modélisation des réseaux biologiques : de la matière active au système immunitaire

    At : , on 15:30

  • 2022-09-23 : Meriem Bensouda Koraichi (LPENS)
    Modèles de dynamique de répertoires immunitaires par approches de biophysique statistique

    At : Salle Conf IV, 24 rue Lhomond 75005 Paris , on 14:30

  • 2022-10-04 : Hippolyte Verdier (Pasteur-UBC)
    Inférence amortie de la dynamique des biomolécules

    At : Institut Pasteur, amphi à définir , on 14:00

    Étant donnée la diversité des interactions physiques qui influencent la dynamique des biomolécules dans les cellules, leur mouvement est souvent composite alors que nombre d’estimateurs s’appuient sur l’hypothèse de modèles de marches aléatoires canoniques. Dans cette thèse, nous proposons une méthode d’inférence amortie permettant dans un premier temps d’estimer de façon robuste et précise un certain nombre de paramètres physiques des marches aléatoires, puis de comparer les dynamiques d’ensembles de trajectoires ainsi que d’estimer la significativité statistique des différences éventuellement relevées. Cette méthode s’appuie sur des réseaux de neurones et notamment sur la représentation des trajectoires sous forme de graphes permettant d’encoder les corrélations temporelles à toutes échelles ainsi que leurs symétries. Nous évaluons la pertinence d’une telle représentation en comparant la performance obtenue sur des trajectoires de mouvement Brownien fractionnaire avec la borne inférieure de la variance que permet d’estimer l’inégalité de Cramer-Rao. Par ailleurs, nous présentons une plateforme web permettant aux chercheurs d’utiliser cette méthode sur leurs données expérimentales de trajectoires.

  • 2022-10-07 : Yu Lei (MSC)
    Magnetic and temperature-responsive composites for efficient dye adsorption

Events

Call for projects and applications

  • Missions d’enseignement au Département de physique de l’ENS 2022-06-06
    Deadline Wednesday, July 06 2022 at Midnight

    Les candidatures sont ouvertes du 15 juin au 6 juillet 2022. Le dossier de candidature doit comporter un CV et les = informations suivantes sur la thèse: - titre de la thèse et description courte du sujet (une demi page) - nom du directeur de thèse - laboratoire d’accueil - établissement d’inscription en thèse - organisme assurant le financement de la thèse le tout regroupé en un fichier pdf à adresser avant le 6 juillet 2022 à - edpif.psl@edpif.org - stephan.fauve@phys.ens.fr

News briefs

Recent job offers